Systèmes de rétention - Levage et matériel de chantier

Systèmes de rétention

Sur un chantier de construction, un site industriel ou dans un entrepôt, vous pouvez être amené à manipuler des matières polluantes et nocives pour la santé. Afin de vous aider à stocker ces substances dangereuses ou non tout en respectant la réglementation en vigueur, Krömm vous propose différents systèmes de rétention. Vous trouverez forcément l’équipement qu’il vous faut parmi nos nombreux sacs, bacs, supports et abris de rétention. Vous êtes pressés ? Rassurez-vous, nous disposons d’un large stock de marchandises, et nous pouvons expédier nos produits sous 48 heures, pour une livraison directement sur site.

Découvrez nos systèmes de rétention de chantier

4,60 € 4.6000000000000005 EUR
246,00 € 246.0 EUR
1 980,00 € 1980.0 EUR
11,45 € 11.450000000000001 EUR
13,82 € 13.82 EUR
9,20 € 9.200000000000001 EUR
5,10 € 5.1000000000000005 EUR
99,00 € 99.0 EUR
0,32 € 0.32 EUR
310,00 € 310.0 EUR
980,00 € 980.0 EUR
489,00 € 489.0 EUR
2 479,00 € 2479.0 EUR

Quels sont les différents types de systèmes de rétention ?

Le bac de rétention 

Krömm propose plusieurs modèles de bacs de rétention destinés au stockage de produits divers, sur un chantier ou un site industriel. Ces systèmes de rétention sont fabriqués en polyéthylène recyclé, et peuvent contenir jusqu’à 1100 litres pour notre grand modèle de bac avec caillebotis. Nous proposons également un bac spécialement conçu pour accueillir deux fûts en position horizontale. Ces bacs sont empilables. 

Le big bag

Le big bag est un équipement très répandu sur les chantiers et les sites industriels. Ce sac à fond plat, muni de sangles de transport, est très résistant. Il permet de stocker différents types de produits : gravats, déchets, terres ou certaines substances dangereuses. Du simple sac jetable au big bag filtrant, en passant par le big bag avec goulotte de vidange, il existe une grande variété de sacs adaptés à différents usages. Krömm propose également des modèles de big bag hermétiques dédiés au stockage d’amiante

La cuve IBC

La cuve IBC (pour Intermediate Bulk Container) est une citerne destinée au stockage et à la conservation de liquides, notamment de l’eau, sur un chantier. Le modèle de cuve de rétention proposé par Krömm adopte des dimensions standards et possède une capacité de stockage de 1000 litres. Notre cuve IBC est fabriquée en PVC. Elle dispose d’un robinet facilitant la distribution de l’eau.

L’abri de rétention 

L’abri de rétention est un caisson fermé et hermétique, permettant de stocker des produits chimiques ou des cuves IBC, selon les modèles. Parmi les systèmes de rétention proposés par Krömm, l’abri 4 fûts est spécialement adapté au stockage de substances dangereuses. Il se ferme facilement, grâce à ses rideaux coulissants souples. Équipé de deux portes battantes et d’un système de verrouillage à trois points, notre abri de rétention pour IBC permet de stocker votre cuve IBC et ses équipements (pompe, mélangeur, entonnoir) en toute sécurité. 

Quelle est l’utilité d’un système de rétention sur un chantier ?

Investir dans un système de rétention (bac avec ou sans caillebotis, abri de rétention, big bag ou cuve) est indispensable si vous manipulez régulièrement des substances liquides ou solides dangereuses. Cet équipement vous permet en effet de préserver les sols de toute pollution chimique

Par ailleurs, l’utilisation d’un système de rétention permet de limiter les risques de projection de liquide sur le sol, et préserve la santé des différents intervenants de votre chantier. 

Comment choisir un système de rétention ?

Votre système de rétention doit avant tout être adapté au produit que vous souhaitez stocker. Ainsi, vous n’utiliserez pas le même bac pour stocker de la peinture, de l’huile ou des gravats contaminés par de l’amiante. Si vous entreposez des bidons d’huile, le bac de rétention à caillebotis convient parfaitement. Mais pour stocker des fûts, vous devez investir dans un modèle de bac conçu spécialement pour ce type de contenant.

Pour choisir efficacement votre système de rétention, vous devez porter une attention particulière à son matériau de fabrication. Tout comme l’inox, le polyéthylène est suffisamment robuste pour résister aux produits chimiques corrosifs.

Pour un usage en extérieur, vous devez opter pour un système de rétention fermé, à l’image de nos modèles d’abri de rétention. En cas de forte pluie, vous éviterez ainsi tout risque de débordement et de ruissellement du contenu du bac sur le sol. 

Par ailleurs, vous devez opter pour un système de rétention suffisamment grand pour répondre aux normes de sécurité contenues dans la réglementation française. 

Quelle est la réglementation applicable aux bacs et systèmes de rétention ?

En France, manipuler des produits polluants (huile, peinture, produits chimiques, substances biocides, liquides corrosifs ou inflammables) est très encadré. Le droit pénal de l’environnement sanctionne le délit de pollution des sols ou des eaux. L’utilisation d’un système de rétention est donc obligatoire, afin de réduire les risques de ruissellement d’un produit dangereux dans la nature. 

L’arrêté du 2 février 1998 précise les conditions dans lesquelles doivent être stockées les substances polluantes. Vous devez prévoir un système de rétention égale à : 

  • 100 % de la capacité de stockage du plus grand réservoir ; 

  • 50 % de la capacité de stockage des réservoirs associés. 

Vous devez opter pour la plus grande valeur obtenue.

Concernant l’amiante, le stockage doit respecter un protocole de sécurité très stricte. Les systèmes de rétention doivent être stockés dans une zone fermée et isolée du reste du chantier, avec un accès restreint. La présence d’amiante doit être clairement signalée aux personnes circulant sur le chantier. Ces déchets doivent être stockés sur site le moins longtemps possible.